AACV

PIERREFONDS et ABBAYE DE CHAALIS

Excursion

Direction l'Oise le temps d'une journée venez visiter deux sites exceptionnels !

Votre programme :

Matin : Visite guidée du Château de Pierrefonds

Construit à la fin du XIVe siècle, le château de Pierrefonds est une forteresse appartenant à la famille d’Orléans. Son architecte a pu être Raymond du Temple, qui participe également à la construction d’autres grands bâtiments de l’époque : le donjon du château de Vincennes, Notre-Dame de Paris ou le Louvre. 

Le château a un objectif défensif : en forme de quadrilatère irrégulier de 65 × 85 m, il comporte d’épaisses murailles, et est flanqué de huit énormes tours rondes. Au cours du XVe siècle, il est conquis plusieurs fois et tombe entre les mains de différents seigneurs opposés au pouvoir royal.
Assiégé en 1616 et 1617, le château est pris par les troupes de Louis XIII, roi de France, qui décide de faire démolir l’édifice. Les tours sont éventrées, les charpentes et les planchers brûlés… Le château demeure plusieurs siècles à l’état de ruine.

Résultat de recherche d'images pour "présentation chateau pierrefonds"©OiseTourisme

Dès le XVIIIe siècle, les ruines du château fascinent. Au XIXe siècle, alors que la vague romantique fait naître un intérêt nouveau pour le Moyen Âge, le château est redécouvert. Il est racheté par Napoléon Ier en 1810. Ses ruines « pittoresques » font rêver et deviennent un but de promenade. Puis Napoléon III le visite. Sur les conseils de l’écrivain Prosper Mérimée, inspecteur général des Monuments historiques, il en confie la restauration à Viollet-le-Duc en 1857.
Le projet initial est de procéder à une modeste restauration des parties habitables, notamment le donjon, tout en conservant le charme romantique des ruines. Mais en 1862, l’Empereur souhaite faire du château une résidence de prestige où il pourra recevoir et exposer sa collection d’armes. L’édifice sera aussi une vitrine des techniques de construction les plus nouvelles. Il ne s’agit plus d’en restaurer quelques parties, mais de lui rendre en totalité sa splendeur du XVe siècle, qu’elle soit authentique, ou parfois rêvée par l’architecte et son commanditaire.
©Poussin Voyageur

Après la chute du Second Empire en 1870, Viollet-le-Duc poursuit le chantier tout en abandonnant définitivement le projet de résidence impériale. De l’extérieur, le château a conservé son aspect de forteresse médiévale avec ses huit tours rondes. À l’intérieur, la cour d’honneur respecte le plan au sol des anciens bâtiments, mais s’inspire du style de la Renaissance. Le donjon est conforme à la structure initiale, mais se trouve flanqué d’un escalier d’honneur qui n’a jamais existé. Viollet-le-Duc finalise les travaux en concevant les peintures, les statues, les ornements métalliques des toits et même les meubles. Quand il meurt en 1879, les travaux sont repris par son gendre et se prolongent jusqu’en 1885. Au total, le chantier aura duré presque 30 ans, employé jusqu’à 300 ouvriers et mobilisé tous les corps de métier.
©D.R

Le château fait aujourd’hui partie des Monuments nationaux, et il est possible de le visiter tout au long de l’année. Sa maçonnerie, ses charpentes ou ses peintures font régulièrement l’objet de nouvelles restaurations destinées à préserver l’œuvre du restaurateur Viollet-le-Duc.

Déjeuner et temps libre en centre ville 

- Après-midi : Visite complète de L'Abbaye Royal de Chaalis

À 45 kilomètres de Paris, plongez au cœur de huit siècles d'histoire et découvrez les fastes d'une exceptionnelle demeure de collectionneurs.
Les ruines de l’abbaye cistercienne se dressent dans un parc romantique au sein de la forêt.

Résultat de recherche d'images pour "abbaye de chaalis"

Fondée par le roi Louis VI le Gros (1081-1137), l’abbaye de Chaalis connaît un grand rayonnement spirituel durant tout le Moyen Âge et les rois de France se plaisent à y séjourner. Guillaume de Digulleville, un des plus grands écrivains du XIVe siècle français, y demeure sa vie durant.

À la Renaissance, le fastueux cardinal Hippolyte d’Este (1509-1572), premier abbé commendataire nommé par son parent le roi François Ier(1494-1547), fait venir à Chaalis des artistes italiens de grand renom tels Serlio, théoricien de l’architecture ou le peintre Primatice. Le Tasse fait alors un séjour à l’abbaye.

Image associée ©Alain Petit

Au XVIIIe, un nouvel abbé, le comte de Clermont (1709-1771), petit-fils du Grand Condé, demande à l’architecte Jean Aubert des plans pour édifier de nouveaux bâtiments abbatiaux. Les constructions médiévales sont mises à bas mais le nouvel ensemble, d’architecture classique, n'est qu’en partie réalisé faute de crédits.

Vendu comme « bien national » à la Révolution, le domaine est restauré dans la seconde partie du XIXe siècle par les Hainguerlot-Vatry, une famille très proche de la dynastie royale d’Orléans. Chaalis est alors fréquenté par des musiciens, des peintres et des écrivains de renom tels Gérard de Nerval et Théophile Gautier.

Un mystérieux bâtiment

Venez découvrir un ouvrage hydraulique, historique et scientifique remarquable ! À quelques kilomètres au nord-est de Senlis, le bélier de Fontaine-Chaalis a été préservé au fil des siècles et n'attend qu'à être restauré. Approvisionnant en eau courante l'Abbaye de Chaalis dès 1874, cet ouvrage est un élément essentiel de notre patrimoine scientifique et industriel mais aussi un lien entre nature et innovation technique, protection de la ressource en eau et préservation de notre patrimoine historique.
©Patrivia
En 1902, Nélie Jacquemart (1841-1912), veuve du banquier Édouard André, achète le domaine et y fait disposer une partie des ses exceptionnelles œuvres d’art, l’autre étant présentée dans son hôtel parisien du boulevard Haussmann qui deviendra par la suite l’autre musée Jacquemart-André. À sa mort en 1912, elle lègue tous ses biens dont le domaine et les collections de Chaalis, à l’Institut de France qui en 1924, y dépose le fonds « Jean-Jacques Rousseau » du comte Fernand de Girardin.

L’activité attentive des conservateurs successifs anime les lieux. Depuis l’année 2000 ont été effectuées la restauration d’œuvres d’art tels les deux Giotto, saint Jean et saint Laurent, conservés dans le château-musée, et celle de la couverture, des fresques Renaissance et des vitraux de la chapelle Sainte-Marie.

Les vestiges de l'abbatiale, les peintures de la chapelle Sainte-Marie, le vaste parc, la roseraie et les étangs ajoutent à l'attrait du château-musée qui présente plus de 4000 objets d’art. Un nouvel Espace Jean-Jacques Rousseau créé en 2012 trouve sa place au sein de ce domaine qui comporte sur ses terres la "cabane" du philosophe et le "désert" d'Ermenonville. 

Date: 9 août 2019 09:00

Lieu: Pierrefonds et Abbaye de Chaalis

Lieu de rendez-vous: Château de Villemomble à 9h00
Conférencier: OUI
Tarif Adhérent: 67
Tarif Non-Adhérent: 72

 

Toutes les Dates


  • 9 août 2019 09:00

Propulsé par iCagenda

Les sorties